Inventaire des zones humides

Le contexte

Le bassin versant de la Sioule abrite de nombreuses zones humides dont la préservation, la gestion et la restauration constituent un enjeu prioritaire du SAGE Sioule (approuvé en février 2014). Dans le cadre de l’élaboration du SAGE, la Commission Locale de l’Eau (CLE) a déterminé des enveloppes de forte probabilité de présence de zones humides via des outils informatiques.

Afin d’avoir une vision plus précise des zones réellement humides, des inventaires de terrains sont indispensables. Ce travail a été initié sur l’amont du bassin par le SMAD des Combrailles dès 2014. Sur le reste du territoire, l’Etablissement public Loire a recruté en avril 2019 une chargée d’étude pour finaliser les inventaires. Cette étude durera environ 3 ans.

La CLE n’a volontairement pas fait le choix d’externaliser cette étude afin de garantir une totale maîtrise des résultats et surtout d’être en mesure d’apporter la pédagogie indispensable à sa bonne réalisation. Son acceptation et appropriation par les acteurs locaux en dépend.

A noter qu’une méthodologie cadre définie par la CLE permet une homogénéisation des inventaires réalisées sur l’ensemble du bassin de la Sioule.

Objectif de l’étude

Cet inventaire doit permettre :

  • D’identifier les zones humides sur la base de critères pédologiques et floristiques, de définir ses contours et de les cartographier
  • De caractériser leur état fonctionnel, leur valeur environnementale et socio-écologiques et leur niveau de menace
  • De définir des mesures de gestion en vue de leur préservation et/ou restauration

Ce travail doit aboutir à une numérisation des zones humides et à la création d’une base de données géoréférencées.

La concertation et la communication est indispensable pour garantir l’acceptation des résultats.

 

Cette étude est cofinancée par l’Agence de l’eau Loire Bretagne et par l’Union européenne dans le cadre des Fonds Européen de Développement Régional (FEDER).